Les déchets alimentaires de l’Assemblée transformés en engrais 

En Indonésie, le recyclage et le traitement des déchets n’est pas habituel. Alors, comment faire en sorte que l’Assemblée soit respectueuse de l’environnement ?  

En 2019, Bangun P. Nugroho, membre de Jemaat Kristen Indonesia (église JKI) au Holy Stadium à Semarang, Java centrale, s’est rendu compte que les décharges se remplissaient trop vite d’un mélange de déchets organiques et inorganique. À cause du manque de recyclage et de traitement des déchets, la puanteur se répand vers les villages environnants. L’entreprise pour laquelle Bangun travaille, PT ALTSA, a réalisé une étude sur la gestion des déchets, a obtenu les permis nécessaires et, en mars 202, a commencé à collecter les déchets alimentaires et biodégradables de l’université publique de Semarang pour les traiter.  

« Tous les jours, l’université produit des tonnes de déchets mixtes, y compris du plastique, du papier, des déchets biodégradables et alimentaires. Tout cela terminait à la décharge. »  

PT ALTSA a commencé à trier les déchets, pour en transformer les déchets issus de la taille des arbres et de la tonte du gazon en compost. Les déchets alimentaires et organiques alimentent les vers. Ces larves de mouche mangent les déchets alimentaires, ce qui en réduit la puanteur et le volume. Les déchets organiques traités sont ensuite tamisés et vendus en tant qu’engrais.  

De plus, parce que les déchets organiques sont un environnement favorable à la reproduction des vers, le surplus de larves peut être vendu aux éleveurs de volaille ou de poisson comme un aliments riche en protéines et sans antibiotiques.  

« C’est une solution complète. Les déchets organiques sont transformés en engrais pour les cultures et en aliments pour les vers. Les vers sont à leur tour un excellent aliment pour les poulets et les poissons que nous mangeons. Et nos restes alimentaires sont donnés aux vers. La boucle est bouclée. » 

En plus du traitement des déchets de l’université, PT ALTSA a d’autres clients comme des restaurants, des cafétérias et des hôtels. La Conférence Mennonite Mondiale fera appel à eux pour que tous les déchets générés par l’Assemblée réunie soient recyclés et traités et qu’ils participent d’un écosystème durable. 

« Tout ce que je veux, c’est que les choses que les gens jettent retournent dans la nature en la respectant, » déclare Bangun P. Nugroho. 

 

You may also be interested in:

Registration for MWC Assembly opens for online participation

A partir du 24 décembre 2021, le site d'inscription de la Conférence Mennonite Mondiale (CMM) accepte les inscriptions des participants en ligne pour... Lire la suite

Zoom meeting

Assembly 17 in Indonesia available to more participants through hybrid format

Après avoir pris la décision de proposer une version hybride de l’Assemblée réunie 2022 en Indonésie, les membres du comité d’organisation et l’... Lire la suite

Comments: